Séance 1 – la légitimité

Séance 1, 08/11/2017. Anna Safronova (Paris 1)

La quête de légitimité politique. Le cas de la direction centrale du mouvement coopératif russe de 1917-1922 : entre les professionnels se disant « apolitiques » et les Bolcheviks.

Les leaders du mouvement coopératif russe gagnent de la visibilité après la Révolution de février 1917 qui leur ouvre la voie aux postes des Ministères du Gouvernement Provisoire. À l’arrivée des Bolcheviks au pouvoir, ces leaders coopérateurs sont évincés. À travers une étude des trajectoires personnelles et l’analyse des discours de ces coopérateurs en émigration, Anna a étudié la construction de l’identité d’un « vieux coopérateur » opposé aux Bolcheviks.

Les « vieux coopérateurs » construisent une représentation des coopératives libres et indépendantes des Soviets dans les communications destinées aux Alliés. L’objectif est de rétablir le commerce étranger avec les coopératives russes. L’opposition des « vieux coopérateurs » aux Bolcheviks est construite sur le plan civilisationnel, et plus politique: les coopérateurs seraient les défenseurs de la culture russe face à la barbarie, ils seraient les seuls à fournir de la nourriture à la population lors de la Guerre civile de 1919-1921.